Vous cherchez quelque chose ?

King of Monster Island : déferlante de baffes en coop’

Publié le 9 novembre 2022

Et c’est alors que la terre trembla. Toute l’île fut secouée de part en part alors que le volcan explosait dans une gerbe de flammes et de roche en fusion. Dans la fureur de lave et de cendre qui obscurcit soudain le ciel, une ombre se dégagea soudain du chaos.

Le Boss était arrivé.

À peine sorti des entrailles de la Terre, il entreprit sa sinistre besogne : invoquer des hordes de séides pour l’aider à exécuter son plan infernal. Bientôt le portail interdimensionnel serait prêt, et ses légions pourraient déferler sur la Terre, la réduisant à néant.

C’est alors que des ombres fugaces apparurent à l’horizon. Des bateaux, certainement. Rien qui ne puisse présenter le moindre obstacle. Mais cinq ombres massives se détachèrent soudain du groupe pour foncer directement vers le Titan.

La riposte était lancée.

Tous ensemble contre le Boss !

King of Monster Island, c’est le nouveau jeu de Richard Garfield, le nouveau générateur de baffes qui va secouer vos tables de jeu.

Au menu : de nouveaux monstres géants, qui n’ont d’autre choix que d’unir leurs forces pour défier un monstre d’apocalypse, qui a entrepris de ravager la planète tout entière. Un jeu coop’, donc, totalement indépendant de King of Tokyo, mais avec la possibilité de jouer avec n’importe quel monstre de King of Tokyo / King of New York, si tel est votre bon plaisir (on a tous un petit chouchou et c’est bien normal).

« Il va nous falloir de plus grosses baffes »

Le destin de la Terre est en jeu, les amis ! Rangez (provisoirement !!) vos querelles et préparez-vous à affronter plus gros que vous, car notre survie à tous est en jeu. King of Monster Island vous invite en effet à défier 3 Boss différents, chacun décliné en deux niveaux de difficulté. Et autant vous dire qu’ils sont coriaces, les bougres, afin de vous assurer des parties profondément épiques et des victoires sur le fil.

King of Monster Island est un jeu qui tatane et qui demande de savoir optimiser ses assauts, car le Boss ne manquera pas d’effectuer des actions après le tour de chaque joueur. Donc entre damage control et force de frappe, il vous faudra à tout moment prendre des risques. L’héroïsme, c’est juste de la folie avec un bon timing, et vous vous surprendrez à fermer les yeux en lançant les dés, par peur du résultat.

« Tellement de façons de périr… »

Dans King of Monster Island, vous devez : lancer les dés, tataner le Boss (qui vous le rendra bien, assurément) et empêcher ses horribles Minions de construire le portail interdimensionnel qui sonnera le glas de la planète. Il n’y a qu’une seule manière de gagner : vaincre le Boss. Et il y a plein de manières de perdre, comme laisser mourir un monstre (snif !), laisser les Minions construire leur Portail ou les laisser proliférer de manière trop violente sur l’île.

La bonne nouvelle, c’est que vous disposerez tout de même de nouvelles ressources, sous la forme d’Alliés et de Soutiens qui débarquent sur l’île pour venir prendre part à la baston. Les Alliés, ce sont des personnages hors du commun qui viendront vous aider tout au long de la partie, et qui deviendront de plus en plus forts au fil du jeu si vous leur consacrez suffisamment de gloire. Médias, Ninjas, Forces Spéciales, Medbots… seront autant de possibilités de retrouver votre souffle au milieu du champ de bataille, et de déclencher des pouvoirs de plus en plus puissants.

Parallèlement à cela, les bateaux de soutien accostent sur l’île et vous permettront par exemple d’obtenir des faces de dés ou des énergies supplémentaires, bien pratiques pour avoir un petit coup de pouce au moment opportun. On n’allait pas vous laisser aller au casse-pipe sans renforts, tout de même !

Des Boss qui ne sont pas là pour rigoler

Et les soutiens… bah il va y en avoir besoin ! Parce que le Boss dispose lui aussi de ses propres dés. Et ils sont lancés à chaque tour ! Concrètement, les dés rouges sont lancés dans le volcan, qui les libère au hasard du plateau.

Ces dés rouges permettent au Boss d’être géré par le jeu, c’est-à-dire de se déplacer et d’ordonner à ses troupes de vous taper ou de récolter les cristaux qui permettent de bâtir les pylônes du portail. Chaque Boss dispose de pouvoirs de plus en plus dévastateurs au fur et à mesure de la partie, mais aussi de sa petite technique de combat perso pour ajouter une touche personnalisée aux dégâts qu’il fait subir : charmante attention.

L’entraide ou la mort

Même s’il est coop’, King of Monster Island est un jeu résolument féroce, épique et jubilatoire. On frappe, on se sauve, on tente de gérer les urgences et on croise les doigts à chaque nouveau lancer. Richard Garfield a apporté un soin particulier à l’équilibrage et au fait de se battre pour des enjeux démesurés dans le cadre d’un challenge relevé. L’acharnement est la clé, et Richard Garfield a même veillé à réserver un défi ultime aux plus persévérants d’entre les monstres, pour un combat d’apocalypse qui finira dans les livres d’histoire.

Lancers de dés, énergie à collecter, cartes à acheter, baffes à distribuer et fun à chaque seconde de jeu : les marqueurs de King of Tokyo sont bien évidemment au rendez-vous et les amoureux de la distribution de baffes mesquines ne seront pas déçus, surtout si vous travaillez vos punchlines après chaque aller-retour. Mais il vous faudra apprendre à rugir de concert pour espérer venir à bout des Boss et poser votre empreinte sur l’île de Monster Island (en écrabouillant quelques Minions au passage).

Préparez-vous à l’impact : King of Monster Island sera disponible dès demain !  


Nouveau

King of Monster Island

10 Novembre 2022
Créé par : Richard Garfield
Illustré par : Paul Mafayon
10+
50mn
1-5