Aller au contenu principal
X

High Risk - Conférence au sommet !

High Risk, c’est le nouveau venu de la gamme des Mini Games ! Une petite boîte, oui. Mais méfiez-vous de sa taille, car cette petite boîte contient tout de même une montagne à escalader. Oui, une montagne, carrément ! Un jeu massif, pourrait-on dire…

Jouable de 2 à 4 joueurs, High Risk est un jeu de prise de risques créé par Trevor Benjamin et Brett J. Gilbert, et illustré par Biboun, qui vous emmène dans une course à l’ascension d’un redoutable pic.

Chaque joueur incarne une équipe d’alpinistes, bien décidée à atteindre le sommet avant les autres.  La montagne est composée de plusieurs zones : falaises ou bivouacs. Sur les bivouacs, vous pouvez être aussi nombreux que vous le souhaitez. Mais les falaises de la montagne ne peuvent accueillir qu’un unique alpiniste ! Si un autre arrive sur la zone, il dévisseraaaaaaah jusqu’à la prochaine case libre disponible.

High Risk

Gare à la météo !

Pour progresser dans leur ascension, les joueurs doivent lancer les 6 dés. Trois résultats sont possibles : Montagne, nuage ou orage.

  • La montagne, elle vous gagne, verrouille le dé (et vous permet de faire monter un alpiniste d’une case).
  • Le nuage est neutre, et « verrouille » le dé
  • L’orage est signe de danger, etl indique un risque de chute.

Ce n’est pas la panique immédiate cela dit. Plutôt une menace. Car tous les dés avec un orage peuvent être relancés, SAUF si votre dernier lancer ne contenait que des orages, auquel cas la chute est inévitable. Vous pouvez toutefois décider d’arrêter vos relances avant d’en arriver là, et progresser tranquillement.

Toutefois, si vous parvenez à n’obtenir que des montagnes et des nuages, sans aucun orage, vous bénéficierez alors d’un effet boost qui viendra récompenser votre acharnement… ou votre chance !

High Risk

Prendre le risque ?

La question qui se pose à vous sera donc toujours liée à l’orage qui gronde dans le lointain. Faut-il relancer les dés ? Plus vous le faites, plus le risque de chute devient réaliste alors que le nombre de dés se réduit. Oui, mais voilà, renoncer aux lancers, c’est aussi renoncer à la possibilité de réaliser une ascension fulgurante en cas de succès.

La récompense est à hauteur de l’enjeu : si vous parvenez à évacuer tous les orages, vous pourrez alors enchaîner un nouveau tour de jeu, avec les 6 dés. Largement de quoi distancer vos adversaires !

Plus dure sera la chute !

En cas d’échec, votre pion le plus haut chute… et dévisse jusqu’au premier emplacement disponible sous votre personnage suivant (qui le retient par une corde). Il faudra donc veiller à faire progresser vos personnages de manière homogène pour éviter de vous retrouver trop bas en cas de coup dur ! 

Le premier joueur qui aura réussi à placer l’ensemble de ses alpinistes sur le sommet aura remporté la victoire.

High Risk

De là-haut, je vois ma maison !

Tension et stratégie à haute altitude : High Risk est idéal pour des parties rapides entre amis ou en famille, sur le thème de la gestion du risque… et de la chance ! Il faudra savoir quand « calmer le jeu » et quand tenter « le tout pour le tout » afin de laisser vos adversaires dans la poudreuse !

Sortez vos piolets ! High Risk sera disponible en avant-première à Essen, et dans vos boutiques préférées début novembre.

Pour tout savoir sur High Risk, c'est ici ! 

Publié le 17 octobre 2019

Sanctum : un premier aperçu

La légende raconte que les hordes du Seigneur des Ténèbres ont un jour déferlé et ravagé tout ce que l’humanité avait bâti. Des héros avaient alors pris les armes pour affronter cet… Lire la suite

Profitez d'une offre exceptionnelle sur une sélection de 6 jeux

Quaaaa ? Vous êtes passés à côté de ces jeux ? Ne vous inquiétez pas : du 16 au 29 novembre 2019, voici votre chance d’en profiter à un tarif tout simplement exceptionnel !

Tadam… Lire la suite

Parviendrez-vous à refermer le Big Book of Madness ?

Un jeu de base apprécié des joueurs

The Big Book of Madness était dans les recommandations du Kennerspiel des Jarhes en 2017, Maxime Rambourg, l’auteur, nous… Lire la suite