Aller au contenu principal
X

Monolith Arena - Prenez les armes !

Monolith Arena est désormais sorti depuis quelques jours... A présent que vous avez découvert le jeu, le moment est venu de faire le tour des forces en présence… Quelle faction allez-vous choisir ? Quelles Runes allez vous activer ? Quels ordres allez-vous donner ? Le moment est idéal pour voir les points forts de chaque faction !

Allez-vous rejoindre les rangs des Hérauts de la Forêt, ces elfes aux pouvoirs ancestraux, plus rapides que le vent ? Allez-vous choisir de vous engager auprès de l’Empire Draconien, ces chevaliers qui maîtrisent cette bien mystérieuse poudre à canon ? Peut-être choisirez-vous de rallier les Gardiens du Royaume, ces nains à l’équipement légendaire ? Ou bien vendrez-vous votre âme pour obtenir la toute-puissance des Seigneurs des Abysses, ces démons infernaux et perfides issus des entrailles de la Terre ?

Monolith Arena vous propose de choisir parmi quatre factions aussi différentes que complémentaires afin de découvrir de multiples stratégies. Explorez-les, maîtrisez-les… et menez votre faction à la victoire !

Monolith - Factions

Hérauts de la Forêt

- Messieurs les elfes, tirez les premiers !
- D’accord !

Les elfes sont rapides. Terriblement rapides. Mortellement rapides. À chaque déclenchement de combat, ce sont bien souvent ceux qui infligent les premiers dégâts, tant leur jeu se base sur la rapidité de leurs attaques. Le chasseur, par exemple, bénéficie d’une attaque à distance en initiative 3, puis d’une seconde en initiative 0, excusez du peu. Quant au Morlock, il effectue littéralement une attaque suicide avant même que la phase d’initiative ne soit déclenchée, ce qui signifie qu’il exécutera l’un de ses voisins quoiqu’il arrive. « Je joue preum’s, ah au fait : t’es mort ».

Finalement, l’unité la plus lente des Hérauts de la Forêt, c’est l’Assassin. Au moins un elfe que vous pourrez abattre avant que les autres ne trucident votre effectif. Mais attention : s’il survit jusqu’à son attaque, il pourra infliger 1 blessure à n’importe quelle tuile de l’arène. Non non, pas besoin d’être adjacent ou dans la ligne de visée. Une tuile, n’importe laquelle : « pouf pouf ceu seura toua qui s’ra mouru, Bim Bang Couic. ». 

Et puisque la mobilité des elfes n’était pas encore suffisante, sachez que ces intrépides feu follets disposent de plus de runes d’accélération que les autres factions. Pourquoi attendre bêtement son tour alors que l’on pourrait commencer le massacre avant les autres ? Hein ?

Bref, les elfes sont des pestes. C'est un pur bonheur de les jouer, comme ça vous n'avez pas à les affronter. Et quel plaisir que de dévaster l’arène avant même que votre adversaire n’ait pu porter son premier coup !

Monolith - Factions

Seigneurs des Abysses

« Suivre les règles ? Et puis quoi, encore ! »

Dans l’obscurité fétide des royaumes souterrains, les Seigneurs des Abysses ont développé mille ruses pour affronter leurs adversaires. La victoire, ils en sont persuadés, revient à ceux qui passent outre les règles de l’engagement. Pour vaincre, il faut être là où l’adversaire ne vous attend pas, c’est-à-dire dans son dos, et de préférence avec une lame déjà enfoncée à la base de son cou.

Les Seigneurs des Abysses sont méchants. Fourbes. Cruels. Leurs attaques sont aussi perfides que léthales. Certains n’hésitent pas à se téléporter où bon leur semble, d’autres empoisonnent les unités ennemies ou immobilisent leurs adversaires. Oui, comme ça : « pu bouger on a dit » !

Les Seigneurs des Abysses se moquent du panache. Ils veulent terrasser leurs adversaires, quelle que soit la manière. Ils se jouent en prenant une GROSSE VOIX, en ricanant bêtement, et surtout en faisant un usage intensif de leur très agaçante Rune de Désarmement, qui rend inactive toute unité adjacente. Oui, même un elfe énervé.

Ils poussent leurs adversaires à bout, frappent, puis ils se téléportent près de leur base pour se recharger en venin. Cruauté. Félonie. Massacre. Bienvenue dans les Abysses !

Monolith Factions

Gardiens du Royaume

« Vous ne passerez paaaaaas »

Les nains ont la tête dure. Ils vivent dans les montagnes, qui sont plutôt dures, elles aussi. Et les nains sont têtus. Fiers. Un peu bornés. Les nains aiment défendre, avec un gros bouclier, bien solide. Ils ont même créé des Golems, dont la principale fonction est de défendre la bannière, vaille que vaille.

Mais les nains aiment également le spectaculaire. Tout faire exploser, dans un déluge de rocaille et de feu. Un feu grégeois bien ajusté, et bang : 1 blessure sur 3 tuiles adjacentes.

Mais n’allez pas imaginer que les nains vont demeurer impassibles pendant que vous vous cassez les dents sur leurs défenses, loin de là ! Guerriers, arbalétriers, vétérans et plateforme de combat viendront tôt ou tard vous faire la démonstration de leur redoutable potentiel offensif.

Les Gardiens du Royaume sont une faction très équilibrée, qui demande à la fois patience et témérité. Leur capacité à se retrancher puis à se lancer ensuite au front dans un assaut aussi sauvage qu’efficace est particulièrement pratique pour créer une percée spectaculaire dans les rangs ennemis.  

Et pour ajouter quelques grammes de finesse dans ce monde fort brut, les Gardiens du Royaume disposent de la redoutable possibilité de semer la panique dans vos rangs au moyen de Duperie, c’est-à-dire un faux ordre donné à l’une de vos unités. Cette dernière fera n'importe quoi et se ridiculisera en déplacements Péremptoires et Redondants, comme disent les chevaliers bretons. 

Les nains, quoi qu’on en dise, ça aime rigoler.

 

Monolith - Factions

Empire Draconien

« Pour l’Empereur, chaaaargez ! »

Soldats d’élite, les humains sont totalement dévoués à la cause de l’Empereur et mourront sans hésitation pour lui. Dit comme ça, c‘est assez violent, mais cette fidélité est récompensée par l’octroi de chevaux de guerre, ainsi que d’un… dragon. Oui. Un dragon. Un gros lézard avec des ailes, voyez. Et du feu. Une bestiole énervée qui occasionne 3 blessures en une seule fois, avec une initiative de 2, qui plus est.

L’Empire Draconien frappe vite, fort, et occupe fort bien le terrain, pour disperser les attaques ennemies.

Qu’ils soient à dos de dragon ou à cheval, certains champions de l’Empire ont la capacité fort pratique de pouvoir charger les troupes ennemies. Sonner la charge vous permet de déplacer une unité d’une case en direction d’un ennemi et de résoudre son attaque au moment le plus propice. Bref, de frapper en mêlée, mais en partant de loin, ce qui est toujours fort pratique.

Mais l’Empire n’a pas besoin de bestioles pour faire mal. Les épéistes frappent vite, les piquiers frappent partout, les arquebusiers frappent de loin. Deux piquiers adjacents peuvent ainsi générer des dégâts sur 8 cases alentour. Ouille, ça pique, en effet.

Capables de manœuvrer rapidement, mais aussi de neutraliser leurs adversaires au moyen de filets, les unités de l’Empire s’adaptent à l’ensemble des situations.

Monolith Arena Mockup

--

Et voici la fin de cette revue de détail, qui vous aidera on l’espère à choisir votre camp. Toutes les factions sont très équilibrées et procurent des sensations de jeu très différentes. Choisissez celle qui est la plus chère à votre coeur, et apprenez à en maîtriser toutes les subtilités. 

Ensuite,  essayez également les autres. Non seulement vous risquez fort de les aimer, mais  : connaître son ennemi, c’est un excellent moyen pour lui faire très mal. 

Et pour tout savoir sur Monolith Arena, c'est par là ! 

 

Publié le 8 octobre 2019

Halloween : passez une soirée horriludique avec IELLO !

Et voilà ! Nous sommes désormais à quelques jours de la fête d’Halloween ! Alors que les citrouilles vont envahir les squares et que les cavaliers sans tête vont galoper sur les… Lire la suite

ESSEN 2019 : Des exclusivités en français au stand 3-M109 !

Comme on vous l’indiquait juste ici, IELLO sera bien évidemment présent à ESSEN, le rendez-vous incontournable de la… Lire la suite

High Risk - Conférence au sommet !

High Risk, c’est le nouveau venu de la gamme des Mini Games ! Une petite boîte, oui. Mais méfiez-vous de sa taille, car cette petite boîte contient tout de même une montagne à escalader… Lire la suite